Carmen Doorá

 

6

Comme pour la plupart des artistes de flamenco, pour Carmen Doorá, le flamenco plus qu’une musique est une manière de vivre. Le voyage, l’errance, la mélancolie font parti de l´imaginaire du flamenco que l´on peut percevoir dans la voix de Carmen Doorá. Née à Malaga (Espagne) en 1983 elle a ressenti le besoin indispensable de chanter depuis son plus jeune âge. Elle grandit à Murcie au sein d une famille simple, dans laquelle elle apprend le flamenco par le biais de son grand père et du reste de la famille. Amené par l inquiétude, elle commence à voyager á travers l´Europe. Avec le groupe folklorique régional, elle a eut l´opportunité de connaître des scènes nationales et internationales, comme l´Italie la Belgique et la Turquie. Arrivée á Paris a l´âge de vingt deux ans, elle commence à travailler avec les meilleurs artistes du flamenco de France, tels que Manuel Delgado et Javier Cerezo avec lesquels elle fit de nombreux concerts et spectacles.

4

A l´occasion du spectacle « Oriental flamenco » á L´Institut du Monde Arabe en novembre 2007, elle rencontre des musiciens orientaux de renom comme Adel Shams El Din et Hend Zhouari .Avec cette dernière elle entreprend un nouveau projet qui a beaucoup de succès ou se mêle le flamenco et la musique orientale. D´autre part, Carmen Doorá continue à se produire dans d´autre projet comme le  groupe de flamenco « Planète Andalusia », le « groupe de flamenco de Manuel Delgado », le groupe Colombien «Tato Marenco y via 40» et le groupe métisse Manao ; sans oublier son projet personnelle « Almibar » dans lequel elle propose une nouvelle création Flamenco- Jazz. 

10

En dehors de ça Carmen Doorá a dans son cursus suivit une formation de Jazz vocale dispensé par l´école de musique de Paris « Arpège », en plus

d´une maîtrise en philosophie, ce qui fait de Carmen Doorá une perle rare, avec le poids du flamenco pure et la force de la musique contemporaine.

19

0 thoughts on “Carmen Doorá”

Leave a Reply